Lampe Priscille

Classé dans : lampes sur pied, luminaires | 7

Très grand abat-jour (il m’a fallu 1m50 de polyphane), du coup, je n’avais pas de papier assez long pour faire le tour d’un seul tenant.

Le problème était donc de faire un abat-jour à pans.

Voici l’abat-jour d’origine, très très moche

100_2176

Choix des papiers :

 

 

IMG_8465

Découpages et numérotages de gabarits, à partir du vieil abat-jour, pour que tout soit bien calé. Et report sur le polyphane.

IMG_8466

Ensuite, en apuuyant très légèrement sur le cutter, je découpe et décolle le film du polyphane à l’emplacement de chaque pan. Puis je colle les pans les uns après les autres.

Les pans débordent en haut et en bas pour fixer la forme finale sur les armatures en piiant et collant le papier sur l’envers. Pour m’assurer que chaque pan soit bien réccorder à ses voisins, j’ai laissé aussi de papier superflu à gauche et à droite.

IMG_8468

IMG_8469

Ensuite, je découpe au cutter (en appuyant légèrement pour ne pas enstamer le poyphane) le raccord entre chaque pans pour virer le papier superflu.

Collage du ruban pour les finitions.

IMG_8471

Je referme l’abat-jour, je plie le papier en haut et en bas vers l’intérieur et place la première armature. Je colle le papier sur l’intérieur. Idem avec la seconde armature.

IMG_8472

Je colle le ruban de finition, Fred fait le pied de lampe et voilà !

Y’a plus qu’à attendre la photo finale sur le vrai pied de lampe.

IMG_8477

DSC_0065

7 Responses

  1. Y a pas à dire, c’est vraiment très joli et encore plus que l’original sans aucun doute.
    Quelle patience !

    • Merci 🙂
      C’était pas tellement dur de faire mieux, remarque.

  2. La soudure n’as pas posé de problème ?

    • je ne crois pas. ne force pas comme une malade en revissant l’abat-jour sur le pied, par contre.

  3. salut c’est Fred

    je reconnais que j’ai eu des difficultés à faire la soudure; j’ai dû m’y reprendre à 10 fois à peu près.
    Effectivement il vaut mieux ne pas trop forcer dessus…

  4. Beau travail d’équipe ! Bravo !

Laissez un commentaire